Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le Poitou à travers ses contes et légendes

Le Poitou à travers ses contes et légendes

Mélusine, la Chasse-Gallery, le lapin-qui-fume... Certains sont bien connus, d'autres ne demandent qu'à l'être. Le Poitou possède une tradition orale assez forte, quelques figures légendaires ont clairement modelé son histoire et, à une plus petite échelle, de nombreux contes populaires ont vu grandir des générations au coin du feu, dans des localités bien spécifiques. Le rayon "Contes et Légendes" du Centre de ressources du Parc interrégional du Marais poitevin au Pôle des espaces naturels à Saint-Denis-du-Payré vous propose de (re)découvrir ce patrimoine si typique et en même temps si universel...

 

Les très populaires et les plus locaux


Il y a bien sûr la très fameuse Mélusine, cette fée bâtisseuse à qui nous devons une grande partie de nos trésors architecturaux, il y a aussi ce cher Gargantua dont les traces du passage à Magné perdurent encore aujourd'hui... Ce sont là des figures mythiques reconnues qui ont eu assez de succès pour percer la grande littérature à travers les siècles.

Mais que dire de Jean-le-Sot, de la Chasse-Gallery, de la Grande-Goule, du cheval Mallet ou du rassemblement annuel des chats ? Voilà des contes typiquement d'ici, assez connus dans l'ensemble de notre région même si parfois l'interprétation de la légende varie d'un département à l'autre.

Et pour les autres ? Ceux qui ont difficilement passé les barrières de leur canton ou de l'ancienne génération ? Ceux-là sont le lapin-qui-fume, l'ogresse Béatrix de Talmont, les boeufs de Nau...
Puis il y a toujours ce Diable qui arpente les terres poitevines sans répit, danseur, ensorcelleur, bâtisseur (ne lui doit-on pas le fameux Pont d'Yeu ?), qui promet monts et merveilles aux pauvres paysans et qui parfois s'attache aux plus belles filles des villages.

 

Quelques ouvrages incontournables


Il est vrai que la collection "Contes et légendes" du Centre de ressources n'est pas gigantesque, mais elle a le mérite d'être synthétique et de présenter des ouvrages variés, touchant les différents versants du sujet de manière générale mais aussi plus spécifique.

Vous y trouverez des livres anciens que vous pourrez consulter sur place, parmi eux citons "La légende populaire de Sainte Pezenne et de Sainte Macrine" recueillie sur les bords de la Sèvre Niortaise par l'abbé Alfred Largeault en 1895 ou une édition du début du siècle de "Pantagruel" spécialement illustrée pour les enfants.


Bien sûr, l'intérêt des livres de contes reste de pouvoir les ramener chez soi pour les parcourir tranquillement ou pour les lire aux enfants à l'heure du coucher. C'est possible avec la plupart des livres de cette collection, la grande majorité étant des compilations de contes, souvent courts et pittoresques, parfait pour un moment de détente. La plus complète est "Contes populaires et légendes du Poitou et des Charentes" où une cinquantaine de contes sont regroupés et où l'auteur termine par cette mise en garde finale "... Si l'on creusait au pied des dolmens d'Ardillières, dans la Charente-Maritime, on y trouverait le départ du chemin de l'Enfer, et l'imprudent qui s'y risquerait ne reviendrait jamais."

Pour les plus courageux ou ceux qui ont la chance de le parler, le Centre de ressources possède quelques ouvrages de contes en langage poitevin comme "Ine Brassaie de contes en bia laingage potevin". Il est même possible de trouver des livres bilingues avec "Le vrai petit chaperon rouge et autres contes" par exemple.

 

Une terre riche, un patrimoine à redécouvrir


Que serait une culture sans les contes et les légendes qui traversent les générations en prenant toujours un peu plus de valeur à chaque veillée ? Longtemps en France, les contes et les légendes demeurèrent campés au fin fond des campagnes devant leur survie à la transmission orale uniquement. Seuls les fameux contes de Charles Perraut avaient alors l'honneur d'être imprimés. Il fallu attendre la fin du XIXe siècle pour que le pays entreprenne les premières collectes de contes et légendes populaires.

Concernant les pays du Poitou, le premier recueil date de 1891. Il s'agit des "Contes populaires du Poitou" de Léon Pineau. Puis durant tout le XXe siècle, de nombreuses enquêtes sont menées par des chercheurs qui parcourent le pays d'entre Loire et Gironde c'est-à-dire la région historique et culturelle de Poitou-Charentes-Vendée. Ces prospections ont abouti à de nombreux recueils et effectivement, il y avait de quoi faire car notre région s'avère particulièrement riche de contes et de légendes.

Il y a les légendes qui ont imprégné toute la région, il y a celles bien spécifiques à certains départements ou cantons puis il y a les contes regroupés sous l'enseigne "Contes du Marais poitevin". Il y a les contes d'animaux, les récits facétieux, les menteries ou encore les contes religieux, bref autant de catégories que de goûts possibles.

Ces noms vous sont inconnus ? Ils vous intriguent ? N'hésitez pas, n'hésitez plus, le Centre de ressources a de quoi satisfaire votre curiosité !

 

 

Le Centre de ressources est ouvert au public les mercredis de 9h30 à 12h et de 14h30 à 17h30 et tous les autres jours de la semaine sur rendez-vous.

Vous pouvez nous joindre au téléphone au 02 51 28 41 11 ou au 02 51 28 41 12 et par courriel à l'adresse : centre.ressource@parc-marais-poitevin.fr

 

[Source des visuels : Wikipédia Common]

SHARE